21 janvier 2008

Un ticket pour Coonoor

C'est rétabli et repu de chocolat et de patisseries presque européennes que Oui Oui s'entraine* à bord d'un wagon en bois. La ligne de chemin de fer qui relie Ooty à Coonoor est l'une des plus typique du continent et permet d'admirer les paysages à l'allure d'un cheval au trot, les secousses en moins.

*Entrainer : comme l'on embarque sur un bateau, on entraine dans un train.

DSC07508

En voiture les voyageurs!!!

DSC07522

L'avantage pour Oui Oui de prendre un train qui ne roule pas trop vite, c'est qu'il arrive facilement à faire des photos pas trop floues qu'il s'empressera de montrer à Potiron dès son retour au pays des jouets.

DSC07515

Grimouler* est indispensable lors de ce genre de voyage atypique.

*Grimouler : frimer sur une photo avec sa tête qui dépasse de la fenêtre du train en marche.

DSC07518

La fumée noire de la locomotive n'épargne pas les voyageurs assis dans le dernier wagon. (voir photo précédente)

DSC07504

Pour une fois qu'il voyage dans un moyen de transport pas bondé, Oui Oui en profite pour couloucher*

*Couloucher : regarder ses pieds d'un air satisfait.

DSC07531

Oui Oui regrette de ne pas pouvoir s'arrêter dans ce genre de villages isolés et tranquilles, voir pourquoi pas d'y passer le restant de ces jours*.

*Sachant que l'espérance de vie d'un Oui Oui est en moyenne de 263 ans.

DSC07544

Une heure et quart et vingt kilomètres plus tard, Oui Oui arrive à Coonoor, il est heureux comme un prince et affamé comme un lion, à mois que ça ne soit le contraire.

DSC07550

Coonoor ça ressemble à ça, pour vous y croire il suffit de rajouter tous les bruits d'une ville indienne en imaginant l'écho qui résonne à cause de la situation encaissée de la ville.

DSC07556

D'entrée de jeu il se fait deux amis avec qui il regrette de ne pouvoir scrumblucter*

*Scrumblucter : Jouer au scrabble sur le trottoir.

DSC07557

Snupps!!*

*Snupps : Cherchez l'intrus.

DSC07573

Sans le chercher il tombe sur le Nankem Hospital*.

*Nankem Hospital : Hopital pour vaches noires avec des cornes rouges à pois blancs (lorsque les cornes sont blanches et les pois sont rouges il faut aller au Aquamun Hospital qui receuille aussi les poissons rouges qui produisent du lait)

DSC07552

Cette fois c'est décidé Oui Oui va s'en remettre aux dieux Hindous pour espérer rencontrer un tigre lors de ses prochaines excursions dans les Nilgiris.

DSC07589

Il prie à en perdre tous ses sens, il prie, psalmodie, se prosterne à outrance, se cogne, pleure, bave, rit, chante, clame ses voeux les plus chers, en un mot il gluisme*.

*Gluismer : prier, psalmodier, se prosterner à outrance, se cogner, pleurer, baver, rire, chanter, clamer ses voeux les plus chers.

DSC07590

Jamais un pélerin n'a autant été assorti aux couleurs d'un temple, c'est de bon augure pour la suite des événements.

DSC07623

DSC07603

Sur les hauteurs de Coonoor Oui Oui a comme une soudaine envie de murnugulufier*

*Murnugulufier : plonger dans un champ de théiers.

DSC07591

Malheureusement il n'a pas pied et boit la tasse* à chaque brassée.

*La tasse de thé cela va de soi.

DSC07592

Une simone* le sauve de la noyade et propose gentiment de lui faire du bouche à bouche, poliment Oui Oui refuse en pretextant ne pas s'être lavé les dents ce matin.

*Simone : ceuilleuse de thé vêtue d'une chemise d'homme.

DSC07636

Le lendemain se sont les monts Nilgiris nappés de forêts impénétrables qui le subjuguent et Oui Oui se jure que malgré tous les interdits et tous les dangers, il va partir à la recherche du tigre mangeur d'homme.

DSC07645

Dolphin Nose, ça donne la tige verte*

*Tige verte : feminin de vertige.

DSC07642

Les derniers villages avant la jungle, merde, Oui Oui a oublié sa machette.

DSC07640

Et ses cordages, et son piolet, et ses mousquetons et son harnais et surtout son goûter.

DSC07653

Il tente cependant une incursion dans cet enfer vert, lorsque soudain retentit un cri déchirant le ciel.

DSC07647

Enfin, ses efforts et ses prières ne sont pas vains, bien que furtive, la rencontre avec le seigneur des animaux à enfin lieu, Oui Oui en a la chproule*

*Chproule : phénomène de chair de poule lumineuse.

DSC07658

Jamais Oui Oui n'avait croisé un regard aussi profond et aussi fort dans lequel il peut lire toute la vie de ce vieil homme qu'il trouve merveilleusement beau.

DSC07659

Cette femme propose un collier de graines à Oui Oui, malheureusement le collier est plus lourd que lui.

DSC07672

Le dernier jour, Oui Oui est invité à un mariage. A la difference des mariages qui ont lieu au pays des jouets, ici personne ne bézugote* ni ne torionbolque*. Il attend plus d'une heure assis dans une salle pour apercevoir le couple quelques secondes et observe les familles qui clamugeottent* sur scène. Un ramdam est orchestré par quelques musiciens locaux puis la centaine d'invités se dirige vers la cantine avant de rentrer chez eux sans avoir décroché un seul sourire de la soirée. Malquodardar!!!!*

*Bézugoter : chanter à la queue-leu-leu.

*Torionbolquer, Clamugeotter : voir chapitres précédents.

*Malquodardar : Quelle tristesse!!!

Posté par zeitoun à 07:56 - Commentaires [0] - Permalien [#]


Commentaires sur Un ticket pour Coonoor

Nouveau commentaire